METEO FRANCE Antilles-Guyane

Vigilance

Carte de vigilance

Vigilance Météo
Phénomènes dangereux

<<<Consultez la carte
vigilance saint-barth-saint-martin guadeloupe martinique guyane

Prévisions saisonnières sur les Petites Antilles et la Guyane

Prévisions saisonnières sur les Antilles françaises et la Guyane

pour le trimestre août, septembre, octobre 2018

 

Moins de pluie sur les Antilles.

 

.

 

 

Situation globale:

Dans le Pacifique, l'ENSO (El Nino Southern Oscillation) traverse une phase neutre pour s'orienter en fin d'année vers un petit épisode El Nino, c'est à dire un réchauffement de l'océan tropical.

En Atlantique le long du tropique du cancer, de l'Afrique aux Antilles, la température de surface océanique est anormalement basse, voire proche des records de fraîcheur. Par contre, près des côtes américaines, les eaux restent plus chaudes.

Au niveau de la circulation atmosphérique, les hautes pressions subtropicales des Açores se maintiennent à un niveau plus fort que de coutume.

 

Prévision des anomalies moyennes de température de surface maritime pour le trimestre de janvier à mars 2018
issue du multi-modèles EUROSIP

EUROSIP est composé des modèles de Météo-France (MF), du Centre Européen de Prévision Météorologique à Moyen Terme (ECMWF), du Met Office britannique (UK Met Office), du National Centers for Environmental Prediction américain (NOAA/NCEP), de la Japan Meteorological Agency (JMA) ainsi que de l'expérience multi-modèles menée en Corée du Sud sous l'égide de l'OMM (LC-MME).

 

Sur les Antilles françaises :

C'est le rafraîchissement de l'océan Atlantique tropical qui conditionne les prévisions des 3 mois à venir. À savoir : une pluviométrie déficitaire liée à la diminution de l'activité pluvieuse. Les températures seront moins chaudes que les années précédentes, voire inférieures aux normales saisonnières, notamment les maximales en journée avec une probabilité plus marquée en Martinique.

En Guyane :

Aucune tendance ne se dégage pour les pluies mais il semblerait qu'elles demeurent déficitaires. Les températures devraient être également inférieures aux normales, surtout les maxi en journée.

 

 

 

Bilan pluviométrique des 3 mois écoulés, mai, juin, juillet 2018 :

La pluviométrie des 3 derniers mois est déficitaire sur les Antilles françaises, voire proche de la normale en Guadeloupe, touchée par la tempête tropicale Beryl en juillet. Les prévisions saisonnières de mai annonçaient une tendance déficitaire.

* Qu'est-ce que la prévision saisonnière ?

La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à venir, à l'échelle d'une région comme la Caraïbe. Contrairement aux prévisions à échéance de quelques jours, l'information n'est pas détaillée mais présentée sous forme de prévisions qualitatives qui renseignent sur les grandes tendances (plus chaud ou plus froid, plus sec ou plus humide que la normale). Les climatologues analysent les résultats des modèles numériques qui intègrent la modélisation des océans. Dans certains cas, aucun scénario dominant ne se dégage (faute d'éléments probants susceptibles d'influencer le climat des prochains mois) et il est impossible de privilégier une hypothèse. Les performances des prévisions saisonnières sont très variables. Pour les Petites Antilles et la Guyane, elles sont meilleures en présence de phénomènes établis de La Niña ou El Niño.